Nuit de noce

Une patiente m’autorise à partager son expérience:
.
.
.
La famille de son mari la traitait de pute. Elle affirmait que tout Paris lui était passé dessus… Pourtant il était son premier amour, elle avait 19 ans lorsqu’elle l’a connu et est arrivée vierge à son mariage.
.
Quelle erreur!
.
L’angoisse de sa nuit de noce ajoutée aux propos dégradants que tenait contre elle la famille de son mari l’a totalement figée.
Le lendemain, ce « tendre époux », furieux et vexé par la réticence de sa jeune femme tétanisée par cette première relation sexuelle lui crie: « Tu m’as trompé sur le papier cadeau que tu m’as donné au mariage. » Et de rajouter: « Tu m’as fait miroiter des choses et tu ne me les donnes pas, tu m’as fait croire. »
.
Cette situation serait drôle si elle n’était pas dramatique et annonciatrice de trop nombreuses années d’angoisse.
.
.
.

SCHMIT Genevieve

 

Retranscrit pour vous par Geneviève Schmit, experte dans l’accompagnement des victimes de manipulation perverse.

Pour toute prise de rendez-vous pour une consultation à distance, se reporter au site principal: Soutien Psy en Ligne


 

Publicités