La sexualité du Pervers Narcissique ou Manipulateur Pervers

La sexualité du Pervers Narcissique ou Manipulateur PerversDe nombreux témoignages sont venus confirmer mon intuition personnelle concernant la sexualité du pervers narcissique.

J’ai pu observer une très grande propension aux déviances sexuelles essentiellement de type masochistes ou dominantes.
Leurs déviances peuvent se révéler lors de l’évolution dans l’intimité du couple avec un pervers narcissique et sont bien souvent totalement ignorées de l’entourage.
Le déséquilibre sexuel du manipulateur pervers vient ici s’exprimer encore plus librement avec le « consentement » actif de sa victime.

J’ai pu remarquer que cette sexualité n’est qu’extrêmement rarement paisible.
Soit trop, soit trop peu, soit impuissance déguisée ou même homosexualité refoulée (ou pas refoulée).

En écoutant ces témoignages et en analysant ce que j’ai pu vivre moi-même, j’en viens à me demander si le pervers narcissique ne règle pas ses comptes avec sa mère dans le secret de la relation perverse avec sa victime afin de préserver son image de fils parfait. Peut-être aussi d’assouvir ses excès non réalisé auprès de l’épouse légitime, de la mère de ses enfants lorsqu’il est en rapport avec une maitresse victime elle-aussi.

J’observe aussi qu’il y a bien souvent une escalade dans les exigences sexuelles du pervers narcissiques puisqu’il n’arrive jamais à régler ce conflit intérieur. De plus, le pervers narcissique cherche constamment à repousser les limites de sa victime, et ce, dans tous les domaines.
Autrement dit, si la victime accepte une attitude sexuelle qu’elle réprouve pourtant, ce sera pour son bourreau un acquis, une limite franchie. Il n’aura de cesse alors de vouloir la repousser encore plus et entre donc dans des exigences toujours plus grandes de sa complice involontaire.

Cette escalade peut aller jusqu’à des actes incestueux que je constate hélas de plus en plus fréquemment dans ma patientèle.

Là encore, on peut retrouver un conflit intérieur, un œdipe peut-être non résolu, qui tente de s’exprimer par des actes impardonnables.
Sous l’emprise du pervers narcissique, et pour conserver le lien puissant qui la lie à lui, la victime va réellement devenir « complice » et peut même devancer, stimuler, participer activement à ses caprices sexuels dans l’espoir de le garder.
La victime risque d’avoir l’impression de ne jamais en faire assez, ou de ne pas être assez douée pour le satisfaire. Situation dont il tirera profit pour exiger encore plus.


J’ai eu le témoignage de cette femme, K, dont l’amant pervers narcissique l’avait entrainé à vivre des relations échangistes et d’un exhibitionniste extrême allant s’exprimer dans des lieux improbables. Il exigeait d’elle des relations dans son lieu de travail (une classe de cours), imprimant ainsi tout son parcours de vie de son empreinte indélébile.
Il s’amusait également à créer des situations où sa femme légitime, son ex amante et K se trouvaient ensemble, avec lui…


Où ce psychopathe, L, qui, aux yeux de sa femme et de ses amis, est un « impuissant » notoire, n’ayant aucun goût pour la sexualité, mais qui, avec sa victime devenait insatiable et provoquait des situations aussi burlesques que scandaleuses afin de pouvoir assouvir ses pulsions. Même sur son lieu de travail, observant au travers d’une vitre sans teint les clients, tout en sachant sa femme et ses fils dans la voiture familiale à dix mètres de là, en train de l’attendre pour se rendre à l’office religieux, et se « libérer » comme un gosse qui fait une bonne farce.


Où celui-là qui assène à sa victimes des insultes dévalorisantes mais est aussi dépendant d’elle qu’elle ne l’est de lui.


Étonnant système de co-dépendance qui rend encore plus difficile la libération.
L’un est addicte de l’autre et inversement. Nous sommes la plupart du temps devant une double addiction.


Nous trouvons régulièrement une contradiction dans le fait de se mettre en danger dans des situations limites et également de mettre en place des stratagèmes incroyables pour couvrir leurs mensonges.
Comme si le pervers narcissique voulait que tout explose, à son insu, afin de n’avoir plus à se cacher.
Incapable d’assumer sa réalité, il semble mettre en place des situations, actes manqués,  faisant courir le risque d’être finalement découvert.
Pourtant, c’est son pire cauchemar! Un réel danger de mort !


Si l’image du pervers narcissique tombe, sa vie même s’écroule !


Or, un pervers narcissique en danger peut devenir imprévisible et réellement dangereux. Il peut tuer, même accidentellement, pour préserver ce qu’il peut appeler son « honneur »!

Geneviève SCHMIT
06.43.43.15.79

Geneviève SCHMIT, experte dans l’aide aux victimes de violence psychologique et de manipulateurs pervers peut vous aider à mettre à plat la situation et à trouver des stratégies pour en sortir au mieux !
-Prise de rendez-vous & renseignements-

Geneviève SCHMIT ©  Toute reproduction, même partielle est interdite sans l'accord de l'auteur
Publicités