Curieux amour

Baboline

Curieux amour,
Qui ne peut voir le jour.
Condamné à vie,
Condamné à vivre,
Une vie recluse
A l’abri du courant
Courant de la vie Courant du temps.
Amour re-connu,
Après tant d’errances.
Retour vers nos sens.
Nous retenons nos souffres,
Surtout ne pas bouger l’air.
L’air de rien.
Air de Tout.
Air qui, à lui seul, peut tout détruire.
Air qui nous donne nos vies.
Air qui empli nos corps,
Pour mieux exprimer nos soupirs.
Je veux conserver.
Je veux faire grandir,
Nos âmes retrouvées,
Enfin complétées.
Nos souffles mélangés,
Pour créer la vie.
Une vie qui nous ressemble,
Une vie qui nous assemble.
Union contre nature.
Union de laquelle,
Seule l’exception peut naître.
Mon âme vous a retrouvée.
Enfin !

Baboline

Geneviève SCHMIT ©  Toute reproduction, même partielle est interdite sans l'accord de l'auteur
Publicités